PotentialDys
Afin que l'école soit un lieu d'épanouissement pour les élèves à besoins éducatifs particuliers

Métacognition

L'entretien d'explicitation au service de la métacognition

Pierre Vermersch a mis au point l’entretien d’explicitation (EDE). C’est à travers ses travaux qu’il a découvert la puissance de ces entretiens. Il a été démontré qu’ils permettent de faire de la remédiation en apprenant à l’élève à connaître son mode de fonctionnement cognitif (métacognition).

Le GREX2, site de référence de l’entretien d’explicitation

Pour l’enseignant:

Pratique de l’entretien d’explicitation de Pierre Vermesch

Pour le thérapeute:

Accompagner l’émotion : explicitation, décryptage du sens et parties de soi de Faingold

 

Psychologie cognitive

 

Métacognition et réussite des élèves

Par Nicole Delvolvé


Suffit-il de mettre les élèves en activités en classe pour qu’ils s’approprient les savoirs, savoirs faire sur lesquels est construite la séance qui leur est proposée ? L’analyse ergonomique des situations d’apprentissage scolaire amène à être très réservé dans la réponse. En effet, quels que soient les modalités pédagogiques, les supports didactiques prévus, un constat s’impose : les enseignants n’arrivent pas toujours à atteindre les objectifs visés.

Lire la suite...

Conscience, métacognition et apprentissage : le cas des compétences méthodologiques.

Par ROMAINVILLE M.


L'orientation de ce chapitre est résolument psychopédagogique. Sa thèse générale est que la conscience que l'élève déploie à propos de ses apprentissages constitue une pierre angulaire de la réussite de ces derniers.

Lire la suite...

 

La métacognition : de sa définition par la psychologie à sa mise en œuvre à l’école,

par Anne-Marie Doly

INTRODUCTION
La métacognition, qui est d’abord à comprendre dans le champ de la psychologie d’où elle est issue et
qui l’a définie et expérimentée comme un processus cognitif en jeu dans la résolution de problèmes favorisant à la fois les apprentissages, le transfert et la motivation, peut être comprise aussi et plus philosophiquement, du côté de la distanciation et de la conscience de soi c’est-à-dire d’une pensée qui peut fonctionner de façon critique et réflexive : c’est dans cette double acception qu’apparaît son intérêt pédagogique en particulier, pour les élèves en difficulté scolaire puisqu’elle favorise à la fois la réussite aux apprentissages et la motivation.
 
 

Expérimentation de stratégies cognitives et métacognitives dans l’apprentissage de l’analyse littéraire chez des élèves qui redoublent le cours d’Écriture et littérature au cégep.

Par Natalie Belzile

Le premier cours de français obligatoire, Écriture et littérature, amène l’élève à rédiger une analyse littéraire. La méthode de travail intellectuel que l’élève aura maîtrisée doit être réinvestie dans les cours suivants auxquels de nouvelles notions s’ajoutent. Il importe donc que l’élève ait intégré une méthode de travail efficace qu’il pourra réutiliser. Cet essai vient montrer dans quelle mesure l’utilisation de stratégies cognitives et métacognitives peut aider l’élève à développer sa compétence à rédiger des analyses littéraires.
 
 

Des stratégies pour favoriser la métacognition et la conscience de soi chez les élèves

La recherche montre que les habiletés métacognitives se développent considérablement entre 12 et 15 ans. Comment favoriser le développement de ces habiletés chez les élèves?

Lire la suite...