PotentialDys
Afin que l'école soit un lieu d'épanouissement pour les élèves à besoins éducatifs particuliers

Enseignants

Parmi les membres de l'association PotentialDys , nous comptons des enseignants du 1er et 2nd degré ainsi que des universitaires. Certains d'entre nous avons choisi de suivre une formation1 pour être professeur référent2 ou professeur ressource3 sur les troubles cognitifs. D'autres effectuent des missions au sein du service ASH3 de l'inspection académique.

Les sciences de l'éducation sont en constante évolution. La recherche se développe actuellement dans le domaine neuroscientifique de la métacognition. Les enseignants ont de plus en plus d'outils et de connaissances sur le fonctionnement du cerveau humain en situation d'apprentissage à leur disposition. Dans cette rubrique, nous offrons en partage ces perspectives de progrès dans le champ de l'accompagnement pédagogique. Nous faisons ici un point d'actualité sur des didactiques ajustées, des méthodes d'adaptations et de remédiations ayant fait leurs preuves sur le terrain auprès de collectifs de classes ordinaires et appropriés à un public d'élèves atypiques.

Nous vous invitons à expérimenter ces pistes, à tester ces nouvelles pratiques. Osez innover dans votre métier d'enseignant afin que celui-ci réponde aux besoins singuliers de tous les élèves. Concernant les élèves à besoins éducatifs particuliers, le système éducatif ne peut se dispenser des apports neuroscientifiques pour accueillir la différence. Les techniques d'apprentissages doivent être différenciées dans les classes puisque le public y est hétérogène.

Bien souvent les enfants cumulent certains de ces troubles (comorbidité), il n'est pas facile de trouver ce qui leur convient le mieux. Face aux différents troubles cognitifs, l'enseignant pourra faire des "adaptations" dans ses enseignements. Si la situation le permet, il pourra mettre en place une remédiation par la "métacognition explicite" par exemple ou en essayer d'autres, et cela sans pour autant remplacer les professionnels de la santé. Il n'y a pas 2 enfants pareil même s'ils souffrent des mêmes troubles. Il faut donc sans cesse adapter, remédier "en live". Tout ce qui est mis en place est profitable à tous les élèves de la classe. Il peut y avoir aussi dans les classes des élèves non diagnostiqués qui ignorent leurs difficultés cognitives.

Si un enseignant est confronté à des difficultés dans sa pratique, il peut se tourner vers l'infirmière, la ou le Psychologue de l'éducation Nationale dans l'établissement (PSY EN) ou l'Enseignant(e) Référent(e) dont dépend son établissement, voire le professeur ressource s'il y en a un.

Les informations fournies ne sont pas classées par âge mais par typologie de difficultés d'apprentissage (liée aux troubles cognitifs ou la précocité de l'élève). Certaines pratiques peuvent être utilisées à différents niveaux.

Pour les enseignants qui souhaitent approfondir leurs connaissances en neuropédagogie, la rubrique recherche s'y consacre.

 

N'hésitez pas à partager ce site avec vos collègues afin que les enfants atypiques soient mieux compris et mieux intégrés en classe. Le ministère de l'Education Nationale nous rappelle dans sa dernière circulaire du 8 août 2016 que "Le droit à l'éducation pour tous les enfants, qu'ils soient ou non en situation de handicap, est un droit fondamental. Ce droit impose au système éducatif de s'adapter aux besoins éducatifs particuliers des élèves."

C'est sur la définition des besoins éducatifs particuliers que les enseignants doivent s'accorder. Il est très valorisant pour un enseignant de faire réussir ses élèves et davantage encore ceux dont la difficulté scolaire rendait leur mission compliquée. Vous n'êtes pas seuls face à ce challenge de la réussite pour tous, PotentialDys   vous accompagne... Et, pour aller encore plus loin vous pouvez nous rejoindre en adhérant à PotentialDys .

__________________________________________________________________

1. Dans le premier degré la formation et la certification sont le CAPA-SH. Dans le second degré, c'est le 2CA-SH. Consultez le site de votre académie (rubrique ASH) pour connaitre les conditions d'inscription.

2. L'enseignant référent de scolarisation n'enseigne pas. Sa mission est complètement tournée vers les élèves en stuation de handicap.

3. Le professeur ressource handicap est un conseiller de l'équipe éducative, il reste un enseignant à part entière.

 

 

10991249_10153031853763326_3130176461351375436_n

 

 

1. Diagnostic:

En aucun cas un enseignant ne fera de diagnostic. Il pourra cependant informer l'infirmière au collège / lycée ou la psychologue scolaire en élémentaire de ses doutes. C'est l'infirmière ou la psychologue scolaire qui fera part de ses suspicions à la famille. Ces informations sont importantes pour la famille. Elles lui permettent de se tourner vers des professionnels de la santé pour établir un diagnostic. Avant tout, c'est la bientraitance de l'enfant qui est en jeu. Sans diagnostic, il est difficile d'agir à bon escient.

Trouble ou symptôme ? Un petit tour lexical et médical s'avère nécessaire pour y voir un peu plus clair...

Cliquez sur les liens pour les approfondissements.

-Dyslexique

-Dysgraphique

-Dysorthographique

-Dyscalculique

-Dyspraxique

-Dysphasique

-Dysexecutif

-Neurovisuel ou orthoptique (dyslexie visuospatiale)

2.Élèves décrocheurs, enfants ou adolescent en souffrance :

Décrochage scolaire

3. Adaptations :

MDPH

cf Rubrique Adaptation

4. Remédiations :

AVS

cf Rubrique Remédiation

5. L'empathie :

L’empathie des professeurs serait un soutien de taille pour la réussite scolaire des élèves. Lire la suite...