PotentialDys
Afin que l'école soit un lieu d'épanouissement pour les élèves à besoins éducatifs particuliers

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, des pédagogues d’un nouveau genre forment le projet révolutionnaire de changer le monde en faisant évoluer l’école.

Dans une Europe traumatisée par la Première Guerre mondiale, des pédagogues désignent le coupable : l’école, qui a fabriqué de "braves soldats". Il convient désormais de construire la paix et d’élaborer une éducation nouvelle pour une génération d’enfants qui, espère-t-on, ne fera plus jamais la guerre. Comment les éduquer sans surveiller et punir ? Comment les aider à s’émanciper ? Rendre l’enfant heureux, c’est faire de lui un adulte meilleur, estiment ceux qui se lancent dans l’aventure. Ils se nomment Rudolf Steiner, Maria Montessori, Célestin Freinet, Alexander S. Neill, Ovide Decroly, Paul Geheeb ou Janusz Korczak, chacun d’eux inventant des méthodes d’éducation. Un pédagogue suisse, Adolphe Ferrière, les réunit au sein de la Ligue internationale de l’éducation nouvelle.

Lire la suite...

Effets de l'empathie des enseignants sur les élèves

L’empathie des professeurs serait un soutien de taille pour la réussite scolaire des élèves. C’est ce que montre une étude pluri-universitaire finlandaise menée sur 10 ans. Les enfants réagissent favorablement dans toutes les matières et à tous niveaux d’études, quand leurs professeurs sont bienveillants. Cette relation influence même davantage les résultats scolaires que le nombre d’élèves par classe, ou la qualité des outils pédagogiques mis en œuvre. http://www.mieux-vivre-autrement.com/wp-content/uploads/2016/01/profs-sympa.jpg

Lire la suite... 

L'école devrait enseigner à se comprendre

edgar Morin

 

Edgar Morin, sociologue, philosophe et doyen de la réserve citoyenne lancée en 2015 par le ministère de l’éducation après les attentats de janvier s'interroge à 94 ans encore et toujours sur le sens du verbe apprendre, à l’heure où l’éducation doit "lutter contre le fanatisme et le manichéisme". Pour lui, vous allez l’entendre, l’école doit être "un lieu d’amour". Et cette école, il continue d’en débattre, on peut le croiser régulièrement dans des conférences sur l’éducation et surtout, il continue à s’y rendre ; car Edgar Morin est souvent présent dans des établissements, une activité évidente pour cet intellectuel engagé pour l'éducation.

Ecoutez le reportage