PotentialDys
Afin que l'école soit un lieu d'épanouissement pour les élèves à besoins éducatifs particuliers

La théorie des Intelligences multiples d'Howard Gardner

La notion d' « Intelligences multiples » a été proposée par un professeur de l'Université de Harvard, Howard Gardner, en 1983 dans son livre Frames of Minds : the Theory of Multiple Intelligence.
Il suggère que chaque individu dispose de plusieurs types d'intelligences, pour lesquelles il a naturellement une plus ou moins grande compétence. Sa théorie a été reprise par de nombreux chercheurs et on distingue aujourd'hui huit principales formes d'intelligences :

  • L'intelligence corporelle / kinesthésique
    C'est la capacité à utiliser son corps d'une manière fine et élaborée, à s'exprimer à travers le mouvement, à être habile avec les objets.
  • L'intelligence interpersonnelle
    C'est la capacité d'entrer en relation avec les autres.
  • L'intelligence intrapersonnelle
    C'est la capacité à avoir une bonne connaissance de soi-même.
  • L'intelligence logique-mathématique
    C'est la capacité à raisonner, à compter et à calculer, à tenir une raisonnement logique. C'est cette forme d'intelligence qui est évaluée dans les tests dits de « Quotient intellectuel ».
  • L'intelligence musicale / rythmique
    C'est la capacité à percevoir les structures rythmiques, sonores et musicales.
  • L'intelligence naturaliste
    C'est la capacité à observer la nature sous toutes ses formes, la capacité à reconnaître et classifier des formes et des structures dans la nature.
  • L'intelligence verbale-linguistique
    C'est la capacité à percevoir les structures linguistiques sous toutes leurs formes.
  • L'intelligence visuelle / spatiale C'est la capacité à créer des images mentales et à percevoir le monde visible avec précision dans ses trois dimensions.

Lire la suite...

 

80 % des échecs scolaires pourraient être évités grâce aux intelligences multiples.

 

 

Comment travailler avec les intelligences multiples :

1)  Travaux de l'académie d'Amiens

2) Tester ses intelligences multiples Test 1 Test2 Test3

3) Expérimentation en cycle 3 sur les intelligences multiples

Le jeu en pédagogie

Pour étudier le développement de l’enfant, Donald Winnicott, Jean Piaget, Lev Vygotsky, Jérôme Bruner et bien d’autres ont dirigé leur réflexion vers des démarches ludiques et leurs implications dans le développement de l’intelligence. Leurs recherches ont contribué à montrer l’importance du jeu dans le développement de l’enfant et par conséquent dans son utilisation dans les activités scolaires.
 

Apprendre avec les neurosciences

de Pascale TOSCANI


La neurologie :
Un soutien indispensable pour les enseignants : elle donne les clés de lecture du fonctionnement cognitif.
Les élèves, pour la plupart, ne présentent pas de lésions cérébrales, pourtant certains ont des troubles d'apprentissage. Leur absence de résultats ne s'explique, pour le plus grand nombre, pas par des troubles psychologiques, ni par une a-motivation, ni par un désintérêt scolaire...


Un enfant naît avec 100 MD de neurones, mais il semblerait que seulement 10% des connexions (synapses) soient disponibles à la naissance. Les 90% restants ses développent juste après la naissance de l'enfant.
A l'âge adulte, 1M de MD de synapses relie ces MD de neurones. Ce qui modifie la structure neuronale, c'est l'expérience (l'apprentissage, l'émotion, le vécu de chacun) -> ce sont les apprentissage qui développent l'intelligence de chacun.
Les connaissances exceptionnelles dont nous disposons aujourd'hui existent grâce à l'imagerie cérébrale, notamment l'IRM (imagerie par résonance magnétique). Notre cerveau, organe dynamique, ne cesse de traiter de l'information et d'apprendre.
Il n'existe pas d'enfant limité, c'est un non-sens scientifique. Chaque cerveau est unique : des cerveaux normaux peuvent avoir jusqu'à 3 ans d'écart dans leur développement.

Lire la suite...

 

 

La pédagogie différenciée

historique, problématique, cadre conceptuel et méthodologie de mise en œuvre

Bruno ROBBES
Maître de conférences en Sciences de l’éducation
Université de Cergy-Pontoise/IUFM de Versailles
Chercheur associé au laboratoire CREF - EA 1589
Université Paris Ouest Nanterre La Défense

1. L’avènement de la pédagogie différenciée : rappel historique

1.1. Début XXème siècle : les premières tentatives

L’idée de pédagogie différenciée est présente chez Célestin Freinet lorsqu’il met en
place les plans de travail individuel, les fichiers autocorrectifs, les bandes enseignantes et les
brevets (système d’évaluation par compétences), en s’inspirant de trois expériences.
La première est l’oeuvre d’Hélène Parkhurst, une américaine. Dès 1905, dans une
école de Dalton (Massachusetts), celle-ci mène des essais sur l’individualisation du travail
scolaire des élèves en fonction de leur niveau et de leur « personnalité ». Elle met en place des
fiches individuelles à partir de tests. Si Freinet critique la philosophie générale trop
« tayloriste » de ce « Plan Dalton », il en conserve néanmoins certaines dispositions
techniques : les idées de contrat, de liberté dans les rythmes et de contrôle personnel de
l’apprentissage.

Lire la suite...

La taxonomie de BLOOM

La taxonomie de Benjamin Bloom (1956) classe les objectifs d'apprentissage du domaine cognitif en six niveaux allant du plus simple (le bas de la pyramide), au plus complexe (le haut de la pyramide).

 

taxonomie Bloom

 

Lire la suite...

L'école ouverte des BOURSEAUX

L'école ouverte des Bourseaux, école publique de Saint Ouen L'Aumône, accueille pour la première fois en septembre 1980, les enfants d'un nouveau quartier excentré à la ville. Le projet de l'école fut initialisé par la municipalité de St Ouen L'Aumône en 1977 puis élaboré au sein d'une commission extra-municipale comprenant des élus, des enseignants, des représentants des syndicats enseignants, des animateurs, des représentants d'Education Nouvelle : CEMEA, GFEN…, tous motivés par la lutte contre l'échec scolaire et pour la réussite de tous les enfants.

Lire la suite...