PotentialDys
Afin que l'école soit un lieu d'épanouissement pour les élèves à besoins éducatifs particuliers

Interloccuteurs dans l'école, le collège ou le lycée

Selon le degré de difficulté scolaire et les caractéristiques cognitives de votre enfant, vous disposez de moyens humains dans tous les établissements scolaires pour vous épauler.

Dans tous les établissements scolaires :

 En primaire :

Le premier référent est le directeur ou directrice de l'école de votre enfant. Celui-ci vous met en relation avec le psychologue scolaire ou l'infirmière en fonction du besoin.

Rôle du ou de la Psychologue scolaire :

Il ou elle collabore avec les enseignants à la conception et à l'organisation générale des aides aux élèves. Le ou la psychologue apporte ses compétences à la scolarisation des élèves handicapés, en lien avec l'ensemble des personnes concernées. Il collabore avec le médecin scolaire, les partenaires extérieurs (orthophoniste, pédopsychiatre,...). Il participe aux réunions de concertation organisée par l'école (équipes éducatives, équipes de suivi de la scolarisation des élèves handicapés).

Le ou la psychologue peut être sollicité pour réaliser un bilan psychologique concernant un élève, en vue d'une décision d'orientation ou d'un projet personnalisé de scolarisation.

Missions du psychologue scolaire

En savoir plus...

 En secondaire :

Le premier référent est le professeur principal de votre enfant. Le chef d'établissement, le ou la CPE et/ou l'infirmière sont aussi des interloccuteurs à privilégier. Selon les besoins de l'élève, ils font appel au ou à la COP, le professeur ressource ASH, le référent EIP ou le référent décrochage scolaire.

Rôle de l'infirmière :

La mission de l'infirmier-ière de l'éducation nationale s'inscrit dans la politique générale de l'éducation nationale qui est de contribuer à la réussite des élèves et des étudiants. Elle permet de détecter précocement les difficultés susceptibles d'entraver leur scolarité. L'infirmier-ière participe à l'accueil et l'accompagnement de chaque élève en fonction de ses besoins spécifiques liés à sa santé physique ou psychique. Il-elle concourt à cet objectif par la promotion de la santé de l'ensemble des élèves, scolarisés dans les établissements d'enseignement des premier et second degrés de leurs secteurs d'intervention, et des étudiants. Il-elle participe plus largement à la politique du pays en matière de prévention et d'éducation à la santé, et de lutte contre les inégalités sociales.

Il-elle participe aux projets d'éducation à la santé et de prévention des conduites à risque menés dans les établissements et tient ainsi globalement un rôle éducatif au sein de la communauté scolaire. Il-elle prend en compte le bien-être de la communauté éducative et contribue à la construction d'une école bienveillante envers les élèves et leurs familles.

Lire la suite

Rôle du ou de la COP :

Les missions des COP, qui prennent appui sur leurs connaissances des métiers et des formations et sur leur expertise en psychologie de l'éducation et de l'orientation, concernent 4 axes :

  • l'aide à l'élaboration des projets scolaires et professionnels de tous les élèves ;
  • la contribution à la réussite scolaire et universitaire et à l'adaptation aux différents cycles d'enseignements, la prévention du décrochage ;
  • l'aide aux équipes éducatives pour la mise en place du parcours Avenir ;
  • l'information et un premier accueil de toute personne en recherche de solutions pour son orientation et la mise en oeuvre des articulations nécessaires pour assurer la continuité du service rendu au public, notamment dans le cadre du dispositif Reviens te former.

Lire la suite

Rôle du professeur ressource ASH :

Le professeur ressource ASH est missionné par le chef d'établissement pour aider l'équipe pédagogique à répondre aux besoins éducatifs des élèves en difficulté. Il aide aussi les éléves à besoins éducatifs particuliers et leur famille à mettre en oeuvre des méthodes pédagogiques pour pallier les difficultés. Chaque chef d'établissement définit la mission du professeur ressource la plus adaptée aux besoins de l'établissement s'il dispose de cette personne ressource parmi son personnel.

Exemple de mission

Rôle du référent EIP :

Le référent EIP est missionné par le chef d'établissement. Son rôle est défini en fonction de l'académie dont il fait partie.

Par exemple, il peut

  • répondre aux questions des familles ou des équipes pédagogiques
  • expliquer la précocité afin de permettre des réponses adaptées aux situations particulières voire parfois difficiles que cela peut engendrer,
  • expliquer que des troubles des apprentissages peuvent être associés à la précocité,
  • analyser le travail et les mises en œuvre pour améliorer la scolarisation, accompagner la recherche des propositions pour faciliter l’inclusion de l’élève,
  • informer les personnes responsables de la scolarisation de l’élève grâce à une fiche de liaison, qu’il transmet aux IENs référents si besoin.

Voir plus

Etant donné que sa mission dépend du service ASH académique, il ne peut y avoir de généralité. Bien souvent, c'est le professeur ressource ASH qui joue ce rôle car il a une formation spécifique sur les troubles cognitifs s'il a une certification 2CA-SH option D. Dans le cas ou il n'y a pas de professeur ressource ASH dans l'établissement, c'est le référent décrochage scolaire qui prend ce rôle. La formation dépendant du service académique ASH, tous les référents EIP des établissements ne sont donc pas formés de la même façon.

Rôle du référent décrochage scolaire :

Attaché au GPDS de l’établissement et sous couvert du chef d’établissement, le Référent Décrochage Scolaire (RDS) est une personne ressource reconnue pour son implication au sein de la communauté éducative. Il contribue au diagnostic décrochage au sein de son établissement et participe à la rédaction d’un bilan annuel présenté au Conseil d’administration. Il éclaire l’équipe pédagogique sur les dimensions personnelles, pédagogiques et institutionnelles du décrochage scolaire et sur le protocole mis en place dans l’établissement pour y remédier. Il fait le lien entre le GPDS et les enseignants de l’établissement. Il facilite la mise en œuvre de modalités d’accompagnement et solutions permettant de maintenir le lien scolaire ou le retour en formation.

Exemple de mission

Cette mission dépend de l'académie où votre enfant est scolarisé.

Cf le plan contre le décrochage scolaire national.

 Dans les ULIS :

Tous les dispositifs collectifs de scolarisation s'appellent unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS): ULIS-école, ULIS-collège, ULIS-lycée.  Elles permettent la scolarisation dans le premier et le second degrés d'un petit groupe d'élèves présentant des troubles compatibles.

Les élèves scolarisés au titre des ULIS présentent des troubles des fonctions cognitives ou mentales, des troubles spécifiques du langage et des apprentissages, des troubles envahissants du développement (dont l'autisme),  des troubles des fonctions motrices, des troubles de la fonction auditive, des troubles de la fonction visuelle ou des troubles multiples associés (pluri-handicap ou maladies invalidantes).

Ce sont les commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui décident de l'orientation d'un élève vers une ULIS qui lui offre la possibilité de poursuivre en inclusion des apprentissages adaptés à ses potentialités et besoins et d'acquérir des compétences sociales et scolaires, même lorsque ses acquis sont très réduits.

Les ULIS sont des dispositifs permettant la mise en oeuvre des projets personnalisés de scolarisation (PPS).

Lire la suite

Les enseignants référents :

L'enseignant référent est l'intermédiaire entre l'école, le collège ou le lycée et la MDPH. Il ou elle intervient principalement après décision de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDA), instituée par l’article L. 146-9 du code de l’action sociale et des familles. Il ou elle tend à assurer la meilleure mise en œuvre possible du projet personnalisé de scolarisation (PPS). Dans ce cadre, il ou elle assure un suivi du parcours de formation (institué par l’article L.112-2 du code de l’éducation) des élèves handicapés scolarisés au sein de son secteur d’intervention, afin de veiller à sa continuité et à sa cohérence. Il ou elle assure la coordination des actions de l’équipe de suivi de la scolarisation définie à l’article L.112-2-1 du même code.
Il ou elle favorise l’articulation entre les actions conduites par les équipes pédagogiques des établissements scolaires, des services ou établissements de santé et médico-sociaux, et les autres professionnels intervenant auprès de l’élève, quelle que soit la structure dont ils dépendent. Il favorise les échanges d’informations entre ces partenaires. Il veille notamment à la fluidité des transitions entre les divers types d’établissements que l’élève est amené à fréquenter au long de son parcours. À cet égard, lorsque l’équipe pluridisciplinaire de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) prévoit l’évolution du projet personnalisé de scolarisation vers une formation professionnelle, puis vers une insertion dans la vie active, l’ensei gnant référent se rapproche de l’instance d’insertion professionnelle des personnes handicapées prévue à l’article L. 323.11 du code du travail en vue de favoriser la meilleure transition possible.

Lire le texte complet sur la mise en oeuvre du PPS dont ces quelques lignes sont extraites.